Travaux du grenier: avant/après de l'escalier

On y est. Le retour des travaux. Cette fois-ci, nous avons fait appel à une véritable entreprise, ce qui signifie que les travaux ont un mois et demi de retard au démarrage, et que cette semaine a été annulée sans nous prévenir. Quand on ne reçoit pas une réponse à un ajout de devis, on n’annule pas l’intervention sans prévenir, on appelle le client, non ? Bref. Ah, et j’adore les téléphones qui ne fonctionnent pas, sauf quand c’est la secrétaire qui appelle. La technologie a bon dos !

Néanmoins, nous avons déjà l’accès au grenier, et c’est déjà ça ! Voici l’avant-après; les photos sont prises sous les mêmes angles


AVANT
20150528_escaliergrenier1
AVANT


APRES

20150528_escaliergrenier3
APRES



Tadaaaaaa ! Au lieu de ce palier qui ne servait à rien qu’à stocker des trucs qui prenaient la poussière, nous avons maintenant un bel escalier en hêtre massif que je vais devoir peindre et vernir cet été ! Nous attendons la suite des travaux (prions), et, normalement, d’ici à Noël prochain, nous aurons les murs et les sols de faits; pour l’instant, c’est une sorte de papier peint à la peau d’orange peint dans des couleurs... beurk. Et le sol est un lino posé (juste posé, pas collé). Evidemment, il y a aussi des tonnes de finitions à réaliser. Beaucoup de travail.

Voici les mêmes photos, mais de l’autre côté du palier:



AVANT
20150528_escaliergrenier2
AVANT


APRES
20150528_escaliergrenier4
APRES


Je vous jure que la rampe bois et bleue était comme ça quand nous avons acheté la maison... La cage d’escalier a perdu en luminosité sous ce nouvel escalier, mais par chance, il y a une fenêtre à chaque étage, et je vais trouver de belles appliques pour éclairer tout ça !


Pourquoi créer cet escalier, me demanderez-vous ? Certainement pas pour le plaisir de vivre sur cinq niveaux, ce qui sera mon quotidien dans quelques mois... (je hais les maisons du Nord). Non non. Nous avons fait faire cet escalier pour utiliser l’espace du grenier et créer une pièce complète qui servira de chambre d’amis et de salle de jeu ! En attendant, à quoi ressemble-t-elle ?...


MAINTENANT
20150528_escaliergrenier5
MAINTENANT

... pas à grand-chose. Ca ne se voit pas sous la couche de débris, mais il n’y a pas de plancher: si vous marchez entre les poutres, vous passez à travers le plafond des chambres des enfants. Ce qu’il y a en revanche, c’est 40 ans de détritus: des kilomètres carrés de moquette saumon en état avancé de décomposition, des portes avec des trous, des rouleaux de laine de verre déchiquetée, 2/3 d’une armoire démontée, des câbles électriques reliés à une antenne hors service, et un vasistas qui abrite une forêt vierge de toiles d’araignées. Ce qu’il n’y a pas ? De l’isolation...

Si j’arrive à m’occuper de mon tableau d’inspiration, je vous montre le projet initial sous peu ! La seule chose que j’aime vraiment dans cette pièce, ce sont ces cheminées bizarres: le projet est de placoter (du verbe placoter, mettre du placo) le mur du fond, pour passer l’électricité dedans, mais de garder en brique les deux avancées de cheminées, en rejointoyant le tout, en les peignant en blanc, et en ajoutant des planches d’étagères dans le creux central.

Dans six mois. C’est long et ma maison est sale. Pensons positif et résultat final...

Comments

Décorer avec un budget serré: les supermarchés

Décorer avec un budget serré est la gageure du demi-siècle en matière de... euh... décoration. D’accord, ce n’est pas un problème de la même envergure que la maltraitance des femmes et des enfants dans le monde, mais c’est aussi un de ces petits dos d’âne qu’on rencontre tous une fois au moins dans notre vie. Maintenant, allez donner des fonds à une ONG de votre choix, puis revenez ici et parlons de budget et de supermarchés ! (ou restez sur les sites des ONG, c’est plus important en fait).

Donc.

Vous aimeriez bien changer, mais vous n’avez ni budget ni Ikea à proximité. Il y a quelques années, je vous aurais dit « pas de chance  ! », mais ces derniers temps, je trouve que la plupart des grandes enseignes font de réels efforts pour plus de style, avec des prix abordables et une qualité raisonnable. C’est en y trouvant les draps pour le lit de ma Poussinnette que j’y ai pensé: finalement, ce n’est pas valorisé socialement de faire ses courses déco à Auchan ou Carrefour, mais si c’est beau et dans nos moyens, qui y trouvera à redire ?


Voici donc quelques idées !


20150525_shoppingsupermarches1
Auchan: Parure de lit fleurs rouges - Assiette blanche à chevrons - Console noire - Service à thé bois et porcelaine - Parure de lit triangles bleue et grise - Tabouret en chêne massif


20150525_shoppingsupermarches2
Carrefour: Parure de lit beige et crème - Arbre à bijoux noir - Cache-pots tricotés - Coussins et plaids en microfibre - Louche en cuivre


Hé ben, figurez-vous que ces deux enseignes sont les seules à vendre en ligne directement. Oui. Bizarre... Mais si vous y allez en vrai de vrai, que cherchera-t-on dans un supermarché ? Des pièces élégantes, mais pas forcément le point focal d’une pièce. Quoique pourquoi pas ? Auchan fait des parures de lit qui méritent bien un premier rôle dans une chambre !

Vous l’attendiez avec impatience... voici mon top 5 des conseils si vous achetez de la déco dans un supermarché...

1. Cherchez des pièces neutres et sobres. Quoiqu’Auchan en particulier ait fait de réels progrès ces dernières années, ne cherchez pas dans ces magasins l’élément qui fera s’extasier vos invités. Fouillez plutôt à la recherche de services de tous les jours ou de petite déco sympathique.

2. Privilégiez les matières nobles comme le coton pour les draps, le bois, le cuivre, la porcelaine, etc. Mieux vaut un service en porcelaine blanche que du mélaminé bariolé ! Là encore, j’ai en tête des exceptions mémorables, mais comme tout règle générale, elle est... générale.

3. Evitez les super-soldes. Pas de déco en plastique moulé fabriquée en Chine pour des prix dérisoires. Je fuis les bacs en vrac et les cartons mal déballés (sauf pour les fins de série de draps). Dans ces cas-là, il me semble que mieux vaut s’abstenir de dépenser 2 euros pour quelque chose qui en vaut encore moins et qui finira à la poubelle !

4. N’achetez que ce dont vous avez besoin. Si c’est un petit luxe ou un plaisir, attendez d’avoir les fonds et trouvez quelque chose de plus durable et de plus élégant dans une enseigne de meilleure qualité. Je devrais me faire tatouer cette phrase à l’intérieur des paupières !

5. A l’inverse, une fois de temps de temps, c’est pas grave ! A l’inverse, si c’est un petit plaisir mignon et sans prétention... le carré de chocolat de la déco... allez-y !


Je viens de gratter 27 pages et 104 notes de bas de page; j’ai encore près de 50 pages à finir, mais je souffle un peu et je reviens écrire (aussi) ici !

Comments

Le foyer du deuil

Des événements m’ont fait repousser l’écriture des articles la semaine précédente, résumons ça par un mot: décès. Pas le genre de décès qui fait crier à l’injustice, plutôt le départ tranquille d’une personne à la vie bien remplie, juste avant la déchéance je pense. Bref, un décès pas trop triste, et un billet d’aujourd’hui très court.

En rentrant chez moi et en réfléchissant à un article à écrire pour ce blog, j’ai pensé à la manière dont nos maisons vieillissent. J’ai 32 ans et une maison sur quatre niveaux (cinq, si vous comptez la cave dans laquelle je stocke mes chaussures et où donc je me rends tous les jours): clairement, même si j’adore ma maison, je ne vais pas vieillir ici. Il y a six ans, en visitant diverses maisons en vue d’acheter, je me suis rendue compte du nombre de personnes qui n’ont pas eu la chance de déménager: j’avais visité bien quatre maisons dans lesquelles l’occupant s’était replié sur le rez-de-chaussée, descendant la chambre puis la salle de bain (dans la cuisine...), et finalement, aussi replié à l’intérieur de sa maison que dans sa vie sociale. Incapable de sortir par peur des marches.

Du coup, je me demande. Dans quelle mesure doit-on prévoir sa maison pour l’avenir et où s’arrêter ? Il n’est pas question d’installer un monte-personne mécanique d’escalier là maintenant, mais quand nous referons la salle de bain, est-ce que je prévois une baignoire avec une porte pour sortir ? Aurais-je la santé mentale pour me rendre compte qu’il faut déménager puis partir de chez moi ? Quand est-il trop tôt pour s’en occuper, avant que ce soit trop tard ?

De retour de l’enterrement, j’ai regardé ma maison autrement, non pas seulement comme un refuge, mais comme une carapace, un lieu dont je connaîs chaque centimètre (lequel centimètre est couvert de petits objets entassés). Les maisons qui vieillissent se chargent de poids émotionnel et se raidissent, comme un corps vieillissant que l’on n’exerce pas assez. Ma résolution se confirme : il faut qu’une demeure vive pour devenir un foyer. Comme un corps, elle doit grandir, changer, se modifier, se réinventer et faire de l’exercice, sous peine de se scléroser.

Demain, les ouvriers viennent poser l’escalier vers le grenier et je change l’arrangement sur la table basse du salon. Ma maison vit; moi aussi. Pour l’instant, tout va bien.


20150518_maisonetvieillesse
Bill Watterson, Calvin and Hobbes, le strip après le cambriolage de la maison de Calvin. Hobbes va bien.

« La maison d’un homme est son château, mais ça ne devrait pas être une forteresse »

Comments

Inspiration: pièces pastels

De retour !

La bonne/mauvaise nouvelle de la semaine, c’est que les travaux du grenier débuteront finalement vers le 18 mai, soit un mois et demi en retard par rapport à ce qui avait été prévu. Ils débutent, c’est tout ce que je demande. Nous avons décidé de faire faire, pour une fois, et de nous réserver la partie chouette, c’est-à-dire la décoration. De toute manière, ni mon chéri ni moi n’avons les compétences pour poser un velux ou un escalier. Et tant qu’à faire, nous avons décidé de sous-traiter également la porte encastrée (plus sur ce sujet dans un prochain article) ainsi que, globalement, tout. J’en peux plus des travaux.

Parlons donc de ce que j’aime: la déco !

Le grenier est destiné à un double emploi. Il sera une salle de jeu 80% du temps, parce que les chambres des enfants ne sont pas très pratiques pour jouer et que le tiroir de l’armoire de mon grand est trop petit pour sa collection de duplos. Les 20% du temps restant, ce grenier servira de chambre d’amis; il me fallait donc soit un canapé-lit soit un lit pour de vrai. A nouveau, nous parlerons de tout ça dans un prochain article.

Le sujet du jour, c’est le fameux tableau d’inspiration. Comme la pièce sera très lumineuse et située sous les toits, le thème en est: comme dans un nuage. Pas de couleur sombre ni de bois foncé; on parle d’un parquet cérusé très clair, de peinture blanche partout, et de pastels. Oui, comme dans les années 80, mais en plus joli ! Exemples.


20150508_inspirationgrenier1
Source inconnue
Donc: du bleu menthe très très clair, un rose très très clair, un gris très très clair
et des litres de blanc !


20150508_inspirationgrenier2
Chloé Fleury
Leçon sur l’utilisation du blanc, du gris et des pastels. Si vous ne souriez pas, vous n’avez pas de coeur !


20150508_inspirationgrenier3
Muuto
Comme quoi le bleu pastel, le rose poudré et une touche de jaune clair peuvent ne pas donner l’impression qu’un arc-en-ciel a vomi, mais plutôt manifester le passage d’une licorne qui fait des bisous aux nuages.
... je crois...


20150508_inspirationgrenier4
Est Magazine
Du rose ? Vraiment ? Oui !!



Dans tous les cas, vous avez saisi l’idée générale de ce grenier. Beaucoup de blanc, une touche de gris clair, du rose poudré, du bleu pastel et un éclat de jaune. Il faudrait donner l’impression que l’on rentre dans un nuage doux et enveloppant, un peu sixties aussi. J’adore les sixties.

Comment faire pour que ça marche sans donner l’impression de plonger dans la bonbonnière de mamie ? Je crois qu’il faut essayer de garder une esthétique très minimale, avec des lignes pures et peu d’ornementation. Penser plutôt « sculptural » que « brocante », pour une fois. Oublier les moulures, les lustres, les fanfreluches, et privilégier la simplicité et la sobriété. Pas facile pour moi !

Je suis enthousiaste à l’idée de créer cette pièce, qui n’est pour l’instant même pas accessible par un escalier (il y a une trappe) ! Ce sera ma première utilisation de pastels et de teintes douces. Alors que toute la maison est organisée autour du contraste et de l’énergie, je vois cette pièce comme un refuge pour nos invités, loin du boucan général des autres pièces. Espérons que ça marchera !

En attendant, est-ce que le projet vous plaît ? Dites-moi tout !

Comments

Vacances !

Je prends des vacances !


Comme certains le savent, j’ai repris des études cette année; avec trois mémoires à rendre à la fin du mois, je n’ai pas le temps de me consacrer à l’écriture des articles de ce blog.

Je vous retrouve donc début mai pour notre programmation régulière !

Comments